Make your own free website on Tripod.com

  Aide, thérapie, prévention de la rechute | Formations, conférences | Gestion de problèmes et de stress au travail  

Au travail: changement, conflit, violence, harcèlement, surcharge, démotivation 

  Alcoolisme, toxicomanies, dépendances, burn-out, dépression, post-trauma, trouble d'adaptation 

Déjà plus de 20 ans au service des personnes et  des organisations 

Accueil | Consultation: 375, boulevard Henri-Bourassa Ouest, Montréal  (514) 381-0975| candide.b@sympatico.ca  

 

boss.gif (5064 bytes)

Harcèlement moral ou psychologique au travail

Conflit au traval
Burn-out
Violence au travail
Mobbing: acharnement, harcèlement moral au travail qui consiste à s’en prendre régulièrement et sur une longue période à une personne et/ou à son travail.

Le mobbing, terme qui signifie acharnement, harcèlement moral au travail consiste à s’en prendre régulièrement et sur une longue période à une personne et/ou à son travail.

Le mobbing peut être exercé par un patron envers un employé, mais aussi dans le sens inverse. Il se "pratique" également entre travailleurs.

Le mobbing peut mener à des problèmes de confiance en soi et aux nombreuses manifestations reliées à la baisse de l'estime de soi, au burnout et dépression et à des maladies physiques graves.  Il peut aussi provoquer l'explosion agressive, contre soi, contre le harceleur ou contre des personnes non impliquées dans le harcèlement,  de la personne qui l'a enduré trop longtemps.

Les personnes harcelées sont la plupart du temps et progressivement mises à l'écart par leurs confrères de travail et isolées dans leur milieu de travail. 

Paradoxallement, mais comme les victimes d'autres abus, elles se sentent souvent, honteuses et coupables de ce harcèlement, finissent par se dire qu'elles le méritent. 

Le Soleil, 18 novembre 1998, citant Monique Samson, Unité de médecine familiale au Centre hospitalier de l’Université Laval à Québec

"...Tout ça fait que le mobbing est un sujet tabou. D’autant plus que souvent les victimes ont honte, se sentent coupables, lorsque ce n’est pas la peur qui les paralyse... Dans les années ‘70, la mobilité d’emploi faisait qu’on pouvait se soustraire à la violence. Suffisait d’aller travailler ailleurs. Aujourd’hui, il faut vivre les coupes, la surcharge de travail..."

Derrière le mobbing, la plupart du temps... un ou des conflits mal résolus chez le harceleur ou entre le harceleur et sa victime.    Cette dernière "endure" souvent le mobbing parce qu'elle se croit incapable d'y réagir, par manque de confiance en elle, à cause de la peur des conséquences de refuser ce harcèlement ou d’y réagir et, bien sûr à cause d'impossibilité réelle ou perçue de quitter son emploi.

Si vous êtes victime de harcèlement psychologique au travail, vous êtes probablement très affecté par le comportement de votre harceleur à votre égard. 

  • Personne n'a le droit de vous traiter de la sorte.  Le respect est un droit fondemental.
  • Prenez du recul.  Demandez-vous si vos façon de voir la situation ne vous nuit pas. 
  • Analysez tous les "pour" et les "contre" de la situation et décidez ce qui est le mieux pour vous.
  • Parlez-en, demandez des conseils. Vérifiez quels pourraient être vos recours
  • Prenez soin de votre santé, tant physique que mentale... Vous avez besoin de vos forces et de votre lucidité!
  • Apprenez à réagir: apprenez des techniques d'affirmation de soi, de relaxation, de résolution de conflits...
  • Consultez nos autres suggestions pour affronter un problème au travail
  • Demandez une aide professionnelle avant de "craquer".
ScBorisViolence.jpg (40209 bytes)  

Cette image a été trouvée ici

Pour en savoir plus, consultez ce site très intéressant sur le mobbing qui vous convaincra peut-être que vous n'êtes pas le seul à subir un tel traitement... mais que ce n'est pas une raison pour gpnfler les statistiques! 

Pour une liste intéressante des sites Internet sur le sujet, consultez: http://www.multimania.com/harcelement

Violence: le jury recommande la tolérance zéro, Presse canadienne, 29 février 2000

Un jury du coroner a fait ses recommandations, mardi, au terme de l'enquête sur la tuerie d'OC Transpo... Le 6 avril 1999, l'ancien employé Pierre Lebrun avait assassiné quatre collègues avant de se suicider.

Selon le jury, il faut que les gourvernements fédéral et de l'Ontario instituent des programmes obligatoires concernant la violence, afin que les employés et les cadres détectent, rapportent et corrigent les incidents survenant au travail.

Les jurys recommandent aussi qu'il n'y ait aucune tolérance face au harcèlement et à la violence, qui peuvent être de nature physique ou psychologique et se produire aussi quand quelqu'un est intimidé ou nargué."

   

Candide Beaumont, psychologue | Consultation: 375 boulevard Henri-Bourassa Ouest |(514) 381-0975

Mis à jour le 03 novembre 2001

candide.b@sympatico.ca