Make your own free website on Tripod.com

  Aide, thérapie, prévention de la rechute | Formations, conférences | Gestion de problèmes et de stress au travail  

Au travail: changement, conflit, violence, harcèlement, surcharge, démotivation 

  Alcoolisme, toxicomanies, dépendances, burn-out, dépression, post-trauma, trouble d'adaptation 

Déjà plus de 20 ans au service des personnes et  des organisations 

Accueil | Consultation: 375, boulevard Henri-Bourassa Ouest, Montréal  (514) 381-0975| candide.b@sympatico.ca  

 

 

Pensées, images, gestes d'arrêt

stop2.gif (16455 bytes)
Déterminez à l'avance une pensée, une image ou un geste que vous ferez en cas d'envie forte de adopter le comportement que vous voulez cesser.

Vous devez trouver une pensée d'arrêt très forte, une conséquence qui a beaucoup d'importance pour vous.  Il pourrait s'agir d'une pensée au sujet:

1. des conséquences négatives de maintenir votre dépendance (perdre son conjoint, ses enfants, son emploi, voir son compte de banque "dans le rouge", se voir  "malade" à la fin d'un épisode de consommation, se voir "en manque"...). Inscrivez ici VOTRE pensée, image ou message d'arrêt d'urgence de conséquences négatives:

 

2. des conséquences positives à maîtriser votre dépendance (retrouver quelqu'un de cher, ma fierté, ma santé, me voir en forme physique, visualiser mes économies, retrouver des amis que j'avais perdus, voir une activité intéressante que je peux faire si je ne consomme pas...). Inscrivez ici VOTRE pensée, image ou message d'arrêt d'urgence de conséquences positives à arrêter de trop...

Vous pourriez aussi simplement utiliser une image ou un message d'arrêt (positif ou négatif) qui a un fort effet sur vous, par exemple: "Stop", "Non", "T'es capable", "Vas-y".  Les messages qui fonctionnaient pour vous quand vous étiez enfant pourraient être très efficaces.  Pensez, par exemple, à ce que vous disaient vos parents pour vous motiver, ou ce que vous auriez aimé qu'ils vous disent. Inscrivez ici VOTRE pensée, image ou message d'arrêt d'urgence.

Vous pourriez choisir un geste facile et rapide à faire et qui ne permet pas de pratiquer votre mauvaise habitude en même temps.  Par exemple: vous ne pouvez pas fumer quand vous avez les mains très occupées... donc trouvez quelque chose qui vous occupera les mains.  Appliquez-vous à respirer différemment quand vous ressentez une envie de consommer. Prenez un verre d'eau toutes les fois que vous vient l'image de l'alcool. Obligez-vous à jouer (dans votre tête), par exemple, à compter à l'envers à partir de 100.  Concentrez-vous à faire des jeux de mots avec ce que les autres vous disent (dans votre tête). Obligez-vous à répéter de petits gestes simples en série (vous gratter la tête, tousser, vous frotter les mains, vous reculer sur votre chaise puis bailler).  Faites une liste assez longue pour vous amuser à répéter ces petits gestes dans un ordre bien précis. Inscrivez ici le geste que vous ferez pour faire face à un déclencheur d'envie de trop...

            

Retour à déclencheur

 

Candide Beaumont, psychologue | Consultation: 375 boulevard Henri-Bourassa Ouest |(514) 381-0975

Mis à jour le 03 novembre 2001

candide.b@sympatico.ca